Eric Paris

Belle fario en Nymphe à Vue à la Fermeture

21 septembre 2014

Eh voilà nous y sommes, c’est la fermeture de la pêche de la truite tout au moins en 1ère catégorie. Si la météo le permet, j’irais peut-être faire un tour sur l’Huisne en 2ème cat. pour pêcher quelques Ombres avant de ranger les cannes pour 2014.

Je suis donc parti hier sur mon chalk-stream que j’affectionne et qui me permet de pêcher en sèche et en nymphe à vue. Je n’y suis pas retourné depuis le mois de Juin et je m’aperçois que la rivière garde un niveau d’eau constant malgré le peu de pluie que nous avons eu cet été. Cela est dû à son gros débit d’eau ( un des plus gros de France, étude faites par les hydrobiologistes), peu d’écart entre l’hiver et la fin de l’été, ce qui évite les crues et les périodes d’étiage.

Je me suis positionné sur une petite portion de la rivière que je n’ai pas encore faites cette année. Il est 17h de l’après-midi et je rentre dans l’eau sans faire de vagues en me déplaçant avec discrétion car les eaux sont d’une clarté totale et les “Truites” sont très méfiantes surtout en fin de saison. Les poissons s’attaquent de loin et avançant doucement, j’aperçois une belle “Fario” que j’estime à 40 cms environ et qui est en position devant une touffe de callitriche le long de la berge à gauche.

Elle est positionné au fond et ne bouge pas. Je décide de l’attaquer en nymphe à vue mais attention car des déchets d’herbes fraichement coupés (tontes de pelouses) dérivent en surface. Je me positionne et je place ma nymphe en amont du poisson, 1er passage rien puis au 4ème après une légère animation je vois la “Truite” monter prendre ma cuivrée. Mais au moment de ferrer, je vois un peu d’herbes se coller sur mon bas de ligne ce qui a pour effet de retarder une fraction de seconde mon ferrage et la nymphe a ripé sur le coin de la mâchoire de la Truite. Cela commence bien, j’enrage premier poisson vu et perdu.

Je ne me décourage pas et je remonte gentiment la rivière, tout en essayant de repérer un autre “Fish” et là je fais partir à mes pieds de sous une grosse touffe de callitriche, une “Truite de Mer” que j’estime à 70-80 cms au moins.

Je continue et je repère 2 autres beaux poissons devant moi à une douzaine de mètres en milieu de rivière. La première que j’estime plus grosse que l’autre, gobe régulièrement et je la tente sur un sedge lièvre en H14. Elle me prend la mouche au premier passage et là c’est le rush, je me trouve avec une furie qui déboule à toute vitesse, passe devant moi et je vois une grosse Fario que j’estime à un bon 50 cms.

Avec mon 11/100 ème j’essaie de la brider en douceur, le frein de mon moulinet “Peux” chante, tout en essayant de la suivre mais elle en a décidé autrement et fonce dans un tas d’herbiers et de branches 20 m en aval et “claque”, pointe éclatée. Je gueule un bon coup, je refais ma pointe et je décide d’attaquer le 2ème poisson qui n’a pas bougé et que j’aperçois nympher. Je me place correctement et au 3ème passage de ma nymphe je vois le poisson se déplacer sur la gauche et ouvrir la gueule. Je ferre en douceur et c’est une belle Fario qui me fait une chandelle avec un beau combat que j’arrive à maitriser, tout en mettant au sec une belle Truite de 38 cms.

Ouf enfin, dernier beau poisson de la saison en 1ère catégorie et comme d’habitude le poisson a été relâché aussitôt. Vous pouvez voir ce combat dans la vidéo ci dessous.

http://youtu.be/fLeZu6nSLEs

IMG_0032IMG_0023IMG_0025

 

 

 

 

 

Publié dans Actualités | Commentaires (0)